Anniversaire

Les 150 ans des Chorégies

On joue de l’opéra au théâtre romain d’Orange, construit sous le règne de l’empereur Auguste, depuis 1869. Pour fêter dignement le 150e anniversaire d’une manifestation dont le nom renvoie, quant à lui, à l’Antiquité grecque, Jean-Louis Grinda, son directeur, a conçu une riche programmation autour de deux nouvelles productions lyriques : Guillaume Tell, le 12 juillet, et Don Giovanni, les 2 et 6 août. Après des débuts difficiles, marqués par de longues périodes de cessation d’activité, les Chorégies ont progressivement trouvé leur rythme de croisière, surtout après 1970, quand elles sont devenues exclusivement musicales pour se hisser aux tout premiers rangs des festivals internationaux. Toutes les étoiles du chant des cinquante dernières années, ou presque, y ont été invitées. En voici quelques-unes, saisies par l’œil du photographe en répétition, en représentation, ou simplement en costume de scène…

1978 Samson et Dalila Placido Domingo, star absolue de l’art lyrique, en cette fin des années 1970, pouvait-il résister à l’appel d’Orange ? Il y fait ses débuts en Samson, sous la baguette de Daniel Barenboim. © DR
2008 Carmen Entre 1998 et 2008, les Chorégies affichent Carmen à trois reprises, preuve du succès du chef-d’œuvre de Bizet auprès du public d’Orange. L’interprète du rôle-titre est toujours la même : Béatrice Uria-Monzon, qui s’en est fait une spécialité aux quatre coins du monde. En 2008, son Don José est un Marcelo Alvarez au zénith, qui forme avec elle un couple idéal. © PHILIPPE GROMELLE/ORANGE

Lire la suite dans Opéra Magazine numéro 151