• Entretien
    Ermonela Jaho

    Lire l'article

    Vedette de la toute nouvelle intégrale de Zazà de Leoncavallo, chez Opera Rara, la soprano albanaise revient aux Chorégies d’Orange, les 9 et 12 juillet, pour Madama Butterfly, sous la baguette de Mikko Franck et dans une mise en scène de Nadine Duffaut. Le rôle de Cio-Cio-San est sans doute, avec Violetta dans La traviata, celui auquel on associe le plus spontanément son nom, car il lui permet de libérer cette intensité dévastatrice qui fait tout le prix de ses incarnations. Gageons qu’il en ira de même pour sa première Antonia des Contes d’Hoffmann, le 3 novembre, à l’Opéra National de Paris, au côté de Jonas Kaufmann !

    ..+
    © FADIL BERISHA
  • Evénement
    Iris, le chef-d’œuvre méconnu de Mascagni

    Lire l'article

    Bien sûr, il y a Cavalleria rusticana, acte fondateur du vérisme musical, modèle de concision et d’efficacité « coup de poing ». Mais ce serait une erreur de réduire la production de Pietro Mascagni à son premier triomphe, sans jeter une oreille attentive à des opéras tels que Guglielmo Ratcliff ou Parisina, qui témoignent d’une remarquable capacité de renouvellement stylistique. Un titre se détache de tous les autres : Iris, succès public à sa création romaine, le 22 novembre 1898. Le Festival de Radio France et Montpellier, le 26 juillet, redonne sa chance à ce joyau « japonisant » et morbide, pétri de symbolisme, dont le langage se distingue par une délicatesse et un raffinement extrêmes. Pas d’Iris sans une soprano charismatique : succédant à Hariclea Darclée, Rosina Storchio, Elisabeth Rethberg ou Magda Olivero, on attend tout de la bouleversante Sonya Yoncheva.

    ..+
    © THE METROPOLITAN OPERA ARCHIVES
  • Rencontres
    Esa-Pekka Salonen

    Lire l'article

    Au pupitre de Pelléas et Mélisande, à partir du 2, puis d’un concert chorégraphié, le 9, et enfin du diptyque Œdipus Rex/Symphonie de Psaumes, les 15 et 17, le chef finlandais, en ce mois de juillet, fait d’Aix-en-Provence son royaume. Une reconnaissance amplement méritée…

    ..+
    © MIKKO STIG
  • Rencontres
    Moneim Adwan

    Lire l'article

    Commande du Festival, Kalîla wa Dimna, opéra en arabe et français, sera à l’affiche au Théâtre du Jeu de Paume, à partir du 1er juillet. Son auteur, le chanteur et compositeur palestinien Moneim Adwan, nous en explique les sources et les enjeux.

    ..+
    © DR
  • Rencontres
    Gaspard Brécourt

    Lire l'article

    Grand habitué du Festival de Saint-Céré, le chef français dirige une nouvelle production du chef-d’œuvre de Verdi, à partir du 31 juillet, dans la cour du château de Castelnau-Bretenoux. La mise en scène est signée Olivier Desbordes, fondateur et directeur artistique de la manifestation.

    ..+
    © DR
  • Rencontres
    Julien Dran

    Lire l'article

    Le 29 juin, s’achèvent les représentations de La traviata qui ont marqué ses débuts à l’Opéra Bastille. À partir du 31 juillet, à Saint-Céré, l’un des plus grands espoirs du chant français troque l’habit du comprimario Gastone pour celui du primo tenore Alfredo Germont.

    ..+
    © DR
  • Rencontres
    Klaus Florian Vogt

    Lire l'article

    Pilier du Festival depuis ses débuts in loco, en 2007, le ténor allemand, surtout connu pour son miraculeux Lohengrin, endosse cette fois l’habit du « chaste fol », à partir du 25 juillet, sous la baguette d’Andris Nelsons et dans une nouvelle mise en scène d’Uwe Eric Laufenberg.

    ..+
    © © HARALD HOFFMANN
  • Rencontres
    George Gagnidze

    Lire l'article

    Jusqu’au 12 juillet, le baryton géorgien triomphe dans la reprise d’Aida à l’Opéra National de Paris, un théâtre où il s’est déjà produit dans Francesca da Rimini et Tosca. Prochaine prise de rôle : Carlo Gérard dans Andrea Chénier, à San Francisco, en septembre.

    ..+
    © MAIK REISHAUS
  • Rencontres
    Pumeza Matshikiza

    Lire l'article

    Le 19 juillet, à l’Espace des 3 Provinces de Brive-la-Gaillarde, la soprano sud-africaine est la vedette de la 36e édition du Festival de la Vézère. Une nouvelle occasion de révéler le talent qui se cache derrière le marketing orchestré par sa maison de disques.

    ..+
    © DECCA/SIMON FOWLER
  • Rencontres
    Chloé Briot

    Lire l'article

    À partir du 2 juillet, la soprano française rejoint la prestigieuse équipe réunie au Grand Théâtre de Provence pour Pelléas et Mélisande. Elle incarnera le fils de Golaud/Laurent Naouri sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen, comme à Londres, en 2014, et Los Angeles, en 2016.

    ..+
    © LUDIVINE FLEURY

Entretien

Numéro 119

Ermonela Jaho

Vedette de la toute nouvelle intégrale de Zazà de Leoncavallo, chez Opera Rara, la soprano albanaise revient aux Chorégies d’Orange, les 9 et 12 juillet, pour Madama Butterfly, sous la baguette de Mikko Franck et dans une ..

Lire l'article
prochain numéro

Juillet-août 2016

Numéro 119

Sortie depuis le
29 juin 2016

Sommaire En commande
magazine opéra
Opéra magazine Juillet-août 2016

Sommaire

Numéro 119


+
Entretien
Ermonela Jaho

Vedette de la toute nouvelle intégrale de Zazà de Leoncavallo, chez Opera Rara, la soprano albanaise revient aux Chorégies d’Orange, les 9 et 12 juillet, pour Madama Butterfly, sous la baguette de Mikko Franck et dans une mise en scène de Nadine Duffaut. Le rôle de Cio-Cio-San est sans doute, avec Violetta dans La traviata, celui auquel on associe le plus spontanément son nom, car il lui permet de libérer cette intensité dévastatrice qui fait tout le prix de ses incarnations. Gageons qu’il en ira de même pour sa première Antonia des Contes d’Hoffmann, le 3 novembre, à l’Opéra National de Paris, au côté de Jonas Kaufmann !

..

+
Evénement
Iris, le chef-d’œuvre méconnu de Mascagni

Bien sûr, il y a Cavalleria rusticana, acte fondateur du vérisme musical, modèle de concision et d’efficacité « coup de poing ». Mais ce serait une erreur de réduire la production de Pietro Mascagni à son premier triomphe, sans jeter une oreille attentive à des opéras tels que Guglielmo Ratcliff ou Parisina, qui témoignent d’une remarquable capacité de renouvellement stylistique. Un titre se détache de tous les autres : Iris, succès public à sa création romaine, le 22 novembre 1898. Le Festival de Radio France et Montpellier, le 26 juillet, redonne sa chance à ce joyau « japonisant » et morbide, pétri de symbolisme, dont le langage se distingue par une délicatesse et un raffinement extrêmes. Pas d’Iris sans une soprano charismatique : succédant à Hariclea Darclée, Rosina Storchio, Elisabeth Rethberg ou Magda Olivero, on attend tout de la bouleversante Sonya Yoncheva.

..