• Entretien
    Barbara Hannigan

    Lire l'article

    À peine sortie de La Voix humaine à l’Opéra National de Paris, la soprano canadienne se prépare à créer Lessons in Love and Violence de George Benjamin, le 10 mai, au Covent Garden de Londres, avec Stéphane Degout pour partenaire et Katie Mitchell à la mise en scène. Un nouvel opéra du compositeur britannique d’autant plus attendu que le précédent, Written on Skin, a remporté un extraordinaire succès planétaire. Puis commenceront les répétitions de Bérénice de Michael Jarrell, dont la première mondiale aura lieu au Palais Garnier, le 29 septembre. Un calendrier aussi chargé qu’excitant, auquel s’ajoutent les concerts que Barbara Hannigan dirigera dans son activité « parallèle » de cheffe d’orchestre.

     

    ..+
    © MARCO BORGGREVE
  • Événement
    La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

    Lire l'article

    Le 2 juin, le rideau de la Salle Favart se lèvera sur l’un des événements de l’année Gounod et, plus largement, de la fin de saison en Europe : la résurrection française de La Nonne sanglante, nouvelle coproduction entre l’Opéra-Comique, le Palazzetto Bru Zane et Insula Orchestra. Deuxième opus lyrique du compositeur, créé à Paris (Salle Le Peletier), le 18 octobre 1854, cet opéra en cinq actes, avec ballet et grands finales spectaculaires, ne remporta pas le triomphe espéré et disparut rapidement des affiches. Après son retour à Osnabrück, en 2008, suivi d’un disque, on attendait avec impatience qu’un théâtre de l’Hexagone ose se lancer à son tour dans l’aventure. Pour l’occasion, l’Opéra-Comique a réuni une distribution extrêmement prometteuse : Michael Spyres, Vannina Santoni, Marion Lebègue, André Heyboer, Jodie Devos, Jean Teitgen… Laurence Equilbey sera au pupitre, David Bobée à la mise en scène, tous deux cosignant en outre la dramaturgie. Largement de quoi satisfaire les amateurs de Gounod, mais également de la littérature gothique du tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, le livret s’inspirant d’un des monuments du genre : Le Moine de Matthew Gregory Lewis.

    ..+
    © JULIEN BENHAMOU & ARNAUD BERTEREAU/AGENCE MONA
  • Rencontres
    Lucile Richardot

    Lire l'article

    Après avoir participé à une quarantaine d’enregistrements, la contralto française publie, chez Harmonia Mundi, un disque dédié aux « Songs » anglais du XVIIe siècle et intitulé Perpetual Night, avec la complicité de Sébastien Daucé et l’ensemble Correspondances.

    ..+
    © IGOR STUDIO
  • Rencontres
    Alexander Raskatov

    Lire l'article

    À partir du 19 mai, le compositeur russe proposeà Lyon GerMANIA, opéra dont il a lui-même écrit le livret, en deux langues, d’après des textes du célèbre dramaturge allemand Heiner Müller, disparu en 1995.

    ..+
    © DR

Entretien

Numéro 139

Barbara Hannigan

À peine sortie de La Voix humaine à l’Opéra National de Paris, la soprano canadienne se prépare à créer Lessons in Love and Violence de George Benjamin, le 10 mai, au Covent Garden de Londres, avec Stéphane Degout pour ..

Lire l'article
prochain numéro

Mai 2018

Numéro 139

Sortie depuis le
04 mai 2018

Sommaire En commande
magazine opéra
Opéra magazine Mai 2018

Sommaire

Numéro 139


+
Entretien
Barbara Hannigan

À peine sortie de La Voix humaine à l’Opéra National de Paris, la soprano canadienne se prépare à créer Lessons in Love and Violence de George Benjamin, le 10 mai, au Covent Garden de Londres, avec Stéphane Degout pour partenaire et Katie Mitchell à la mise en scène. Un nouvel opéra du compositeur britannique d’autant plus attendu que le précédent, Written on Skin, a remporté un extraordinaire succès planétaire. Puis commenceront les répétitions de Bérénice de Michael Jarrell, dont la première mondiale aura lieu au Palais Garnier, le 29 septembre. Un calendrier aussi chargé qu’excitant, auquel s’ajoutent les concerts que Barbara Hannigan dirigera dans son activité « parallèle » de cheffe d’orchestre.

 

..

+
Événement
La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

Le 2 juin, le rideau de la Salle Favart se lèvera sur l’un des événements de l’année Gounod et, plus largement, de la fin de saison en Europe : la résurrection française de La Nonne sanglante, nouvelle coproduction entre l’Opéra-Comique, le Palazzetto Bru Zane et Insula Orchestra. Deuxième opus lyrique du compositeur, créé à Paris (Salle Le Peletier), le 18 octobre 1854, cet opéra en cinq actes, avec ballet et grands finales spectaculaires, ne remporta pas le triomphe espéré et disparut rapidement des affiches. Après son retour à Osnabrück, en 2008, suivi d’un disque, on attendait avec impatience qu’un théâtre de l’Hexagone ose se lancer à son tour dans l’aventure. Pour l’occasion, l’Opéra-Comique a réuni une distribution extrêmement prometteuse : Michael Spyres, Vannina Santoni, Marion Lebègue, André Heyboer, Jodie Devos, Jean Teitgen… Laurence Equilbey sera au pupitre, David Bobée à la mise en scène, tous deux cosignant en outre la dramaturgie. Largement de quoi satisfaire les amateurs de Gounod, mais également de la littérature gothique du tournant du XVIIIe et du XIXe siècle, le livret s’inspirant d’un des monuments du genre : Le Moine de Matthew Gregory Lewis.

..